Accueil   >  Patrimoine  >  Bourgeoisie
Alpages bourgeoisiaux
La Bourgeoisie de Martigny-Combe possède aujourd’hui encore deux alpages :
- le Pro du Sex et
- Bovinette (Bovinette d'en Bas et Bovinette d'en Haut).
Pro du Sex

L'alpage du Pro du Sex est situé au-dessus du col de la Forclaz, côté sud-ouest entre le col et l’alpage du consortage des Prélayes.

Cet alpage n’a pas toujours appartenu à la Bourgeoisie. Autrefois, un mayen privé en occupait une large partie.

 

Séance du conseil communal de Martigny-Combe du 17 juin 1893

Vu l’offre favorable faite à la commune de Martigny-Combe par les hoins de Gabriel Saudan de Combarigny de leur mayen sis au Proz-du-Scex et entièrement enclavé par les communaux, le conseil en décide l’acquisition pure et simple au prix convenu de francs mille six cents, somme payable dans le terme de 3 ans et servie sur le pied du 4% l’an. La réserve de pouvoir payer par anticipation est accordée à la commune.

 

L'alpage est actuellement loué à la Bourgeoisie de Martigny et celle-ci l’inclut dans la location de son alpage de la Giétaz, une solution satisfaisante pour tous. Les prés sont ainsi pâturés et la location de l’ensemble plus facile à réaliser. Si les écuries sont encore fonctionnelles, il faut bien avouer que le bâtiment est vétuste et inopérant.

Bovinette d'en Bas

Bovinette d'en Bas comprend une étable, un bâtiment d’alpage et un chalet de montagne. Ce dernier a été remis en état et modernisé ces dernières années. Le chalet comprend une cuisine avec eau courante, un fourneau à bois et un réchaud à gaz, ainsi qu’une chambre pouvant abriter huit personnes. Au sous-sol, il y a les WC, une douche et un réduit à provisions. L’éclairage électrique est produit par un panneau solaire.

Ce petit chalet a pratiquement toujours été géré indépendamment de l’alpage, si l’on excepte le sous-sol qui servait de cave à fromage dans les temps anciens. Divers petits groupes se rendaient en fin de semaine à Bovinette, quelques bénévoles assuraient la gestion et palliaient le plus pressé. On y jouait aux cartes, trinquait sans crainte du 0.5%o et la cueillette des champignons servait d’alibi.

Il est à relever que la route d’accès en amont du Borgeaud, à partir du contour des Biolles (fin de la route goudronnée) jusqu’aux Assets, est une route forestière, régulièrement entretenue certes, mais en aucune façon une artère carrossable publique ouverte aux véhicules à tous vents. La Commune n’est aucunement responsable des accidents qui pourraient survenir sur ce tracé.

N’est-ce d’ailleurs pas une chance de pouvoir accéder, à pied, sac au dos, dans une nature encore protégée de la modernité, à un merveilleux site au milieu des gentianes, des rhododendrons, des girolles et du gibier ? Un coup de fouet rajeunissant pour la tête et les jambes.

Bovinette d'en Haut

Les bâtiments de Bovinette d'en Haut ont eu une toute autre destinée. Par convention, la Commune de Martigny-Combe accorde la durée d’occupation gratuite du chalet jusqu’au 31 décembre 2028 au groupe de jeunes "Toutangueules", représenté par M. Jean Nicollerat. En contrepartie, le groupe effectue certains travaux de restauration et de construction et l’entretien du bâtiment.

Les conditions sont respectées par les locataires et on ne peut que féliciter les Toutangueules qui ne se sont pas contentés de la parole, comme leur nom semble l’indiquer, mais y ont associé imagination, respect de la nature et travaux manuels.