Accueil   >  Vivre à Martigny-Combe  >  Géographie
Situation générale
La Commune de Martigny-Combe est située dans le Canton du Valais en Suisse.
Sise à proximité de la ville de Martigny, elle s'étend au sud du coude du Rhône.
Martigny-Croix est le chef-lieu de la Commune.
Le territoire de Martigny-Combe est limitrophe de cinq communes qui sont :
- Martigny
- Bovernier
- Orsières 
- Trient
- Salvan.
Fichiers
Carte du territoire communal (Télécharger)
Carte de la Commune avec les noms locaux (lieux-dits) (Télécharger)
Généralités
La géographie de la commune s'entend dans une de ses appellations anciennes : la Combe de Martigny.
Le terme "Combe" renvoie au celtique cumba : "combe, petit vallon étroit et court". Ce terme a passé au latin et est resté vivant en français et en franco-provençal.
Ainsi, le territoire de la commune s'étend en grande partie dans cette combe qui monte en pente assez raide de la plaine (Martigny) jusqu'au col de la Forclaz, entre la Croix des Prélayes et le Mont de l'Arpille.
Il est parcouru par le torrent de Saint-Jean qui prend sa source dans le mont Bovine, près du col de la Forclaz et qui se jette dans la Dranse, entre Le Brocard et Martigny-Croix.

Trois rivières la délimitent en partie : le Durnand à l'est (limite avec la commune de Bovernier), la Dranse au nord (limite avec la commune de Martigny) et le Trient à l'ouest (limite avec la commune de Salvan).

Martigny-Croix (ou La Croix) doit probablement son nom à sa position géographique au carrefour des routes internationales vers la France (par le col de La Forclaz) et vers l'Italie (par le col du Grand-Saint-Bernard).

Cette position en fait un lieu de passage fréquenté depuis l‘Antiquité.
Les voyageurs qui, de Martigny-Croix, se rendaient en direction de l'Italie, remontaient le cours de la Dranse; ils traversaient le Brocard et passaient au pied du village du Borgeaud.
Le chemin franchissait successivement les torrents de Saint-Jean, du Lavanchy, du Tiercelin, du Borgeaud et du Durnand.
Aujourd'hui, l'automobiliste pressé ne s'en rend plus compte, puisqu'une route internationale à voies rapides passe sur ou sous ces cours d'eau, sans problème.
Mais comme ils peuvent être impétueux, surtout à la fonte des neiges ou lors de fortes pluies, d'importants ouvrages de génie civil ont été érigés, surtout pour le Tiercelin et le Lavanchy, qui descendent des pentes raides du mont Bovine. En outre, depuis 1964, un long viaduc de 300 mètres (le plus long du Valais à ce moment-là) permet d'éviter le village du Brocard. Sa construction coïncide avec l'année de l'inauguration du tunnel routier du Grand-Saint-Bernard.

Le voyageur qui montait vers le col de La Forclaz (1527 m.) pouvait s'arrêter aux Rappes, à La Fontaine, au Cergneux et au Fays. Si un chemin muletier permettait de franchir le col depuis fort longtemps, il faudra attendre 1887 pour qu'une route rende le passage possible aux chars, aux diligences puis, dès 1920, aux voitures.
Si cette première route montait dans la combe, la nouvelle, terminée en 1957, serpente en pente plus douce dans les vignobles puis dans les forêts du Mont de l'Arpille.
C'est par le col de la Forclaz que le dernier préfet français du Valais, Claude-Philibert Barthelot de Rambuteau, quitta le pays en plein hiver 1813.
Des voyageurs prestigieux comme Horace Bénédict de Saussure (Voyages dans les Alpes, t. 2, Genève 1786, p. 96-97), Rodolphe Töpffer (Voyages en zigzag) ou Théophile Gautier (1868) en parlent dans leur récit de voyage.




Relief et paysage
La Commune de Martigny-Combe a une surface de 3'769 hectares, ce qui la place en 44ème position des communes valaisannes au niveau de la superficie.
Pour les détails des surfaces, nous vous invitons à consulter le fichier des surfaces ci-dessous.
Il est à noter que Martigny-Combe est la cinquième plus grande commune valaisanne au niveau de la surface boisée (2'388 ha).


Le point le plus haut de la Commune est le Génépi qui culmine à 2'884 mètres.
Le point le plus bas situé à 490 mètres se trouve aux Creusats à Martigny-Croix.

Fichiers
Tableau des surfaces (Télécharger)
Point le plus haut et le plus bas (Télécharger)
Hydrologie
Plusieurs cours d'eau sont répertoriés sur la Commune de Martigny-Combe.

Il y a ainsi, au nord, la Dranse qui délimite en partie notre Commune avec celle de Martigny.
Les affluents de la Dranse provenant du Mont-Bovine sont :
- le Durnand (torrent qui délimite à l'est en partie notre Commune avec celle de Bovernier);
- le torrent du Borgeaud;
- le Tiercelin;
- le Lavanchy;
- le torrent de St-Jean.

A l'oust, dans la vallée du Trient, le Trient délimite notre Commune avec celles de Finhaut et Salvan.
Fichiers
Carte des cours d'eau (Télécharger)
Réseau routier
Sur le territoire communal de Martigny-Combe, nous dénombrons environ 78 km de routes cantonales et environ 45 km de routes communales, soit un total approximatif de 123 kilomètres.

Les deux axes prinicpaux qui traversent la Commune sont :
- la route internationale du Grand-Saint-Bernard (de Martigny-Croix au Borgeaud en direction de l'Italie)
- la route du col de la Forclaz (de Martigny-Croix au col de la Forclaz en direction de la France).

La Commune procède au déneigement des routes communales ainsi qu'une partie des routes de l'Etat du Valais. Le personnel communal est ainsi responsable de déneiger environ 73 km de routes.

Fichiers
Réseau routier (Télécharger)